HORSE IN PARIS, 2019

Projet

Aujourd’hui, nous vivons dans une société où les moyens de locomotion sont devenus sujet de discordes.
Entre embouteillages, pollution et transports en commun pleins à craquer, cela insatisfait un très grand nombre d’entre nous.
Il faut toujours aller plus vite, aller plus loin, et l’essence et l’entretien de la voiture sont chers, sans oublier le prix des billets de transport en commun. Les plaintes sont omniprésentes.

Beaucoup de questions surviennent au sujet du réchauffement climatique, qui ne cesse de s’accroître et qui cause des dégâts irréversibles autant sur la faune que sur la flore. La couche d’ozone est en pleine destruction et nous ne savons pas dans quel monde nous évoluerons dans 10 ans si cela continue ainsi.

Seulement quelques générations avant la notre, le gazole était une denrée rare voir inconnue par la plupart. Les hommes se déplaçaient à cheval et en calèche. L’industrialisation de notre monde a tout bouleversé.
Aujourd’hui, les chevaux sont voués à tourner en rond dans un manège. Certains sont destinés au stress continu des compétitions, d’autres à rester toute leur vie dans un boxe. Le milieu équin est devenu un vrai business.

Remettons les chevaux dans leur contexte. Un cheval reste un être vivant. Il a besoin de découvrir de nouvelles choses, de se balader.
Nous promenons bien nos amis canins, pourquoi ne pas le faire avec nos équidés ? Et pourquoi ne pas se servir d’eux pour réduire encore un peu cette pollution atmosphérique ? Si tout le monde en faisait autant, cela permettrait de réduire considérablement cette ascension fulgurante. Après tout, c’est un moyen de déplacement « bio » et écologique.

Se déplacer en ville avec son cheval, même à Paris, c’est possible. En voici la preuve.

En collaboration avec Mathilde & Sligo
Réalisation vidéo : Parissy Prod (Jérémy Bachelot et Guillaume Ruchaud)
Musique vidéo : Malibu Beatz